Révision du secteur sauvegardé, enfin !

Publié le par le blog d'Anne BEAUCHEF

Révision du secteur sauvegardé, enfin !

Dans l'édition de vendredi dernier du Maine-Libre, la révision du secteur sauvegardé du Vieux-Mans-cité Plantagenêt est annoncée par l'Architecte des Bâtiments de France.

Enfin !

Décidée et votée au précédent mandat municipal, elle a depuis lors fait l'objet d’un trop long statu-quo de la part de la Ville du Mans.

La révision du secteur sauvegardé: une 1ère étape

Limité à la seule Cité Plantagenêt, le secteur sauvegardé d'origine, mérite, 40 ans après sa création d'être élargi. Au fil du temps, adaptation ciblée est devenue nécessaire. Par exemple, le quartier Bellevue et son exceptionnelle abbaye Saint-Vincent, au tissu urbain alentour remarquable pourraient y être intégrés. La rue Lionel Royer, l’une des plus belles du Mans (bien qu'un peu négligée) en raison de sa grande cohérence architecturale, fera partie de cette révision et c'est tant mieux !

Aller plus loin encore

On le constate de nouveaux besoins de protection voient progressivement le jour; les enjeux de 1974 ne sont plus ceux de 2015. La ville évolue, les connaissances historiques et scientifiques aussi. C'est en particulier à ces nouveaux besoins de protection que la Ville du Mans doit s'intéresser. En effet, à l’extérieur de ce secteur sauvegardé et hors périmètre « monument historique » (rayon des 500 mètres), il n'existe hélas pas de protection particulière pour notre patrimoine. Pourtant certains quartiers de notre ville (ex : quartier du Jardin des Plantes, avenue Bollée et ses abords) présentent une grande cohérence architecturale, urbaine et patrimoniale.

Ne pas attendre l'Arlésienne Loi "Patrimoines" pour agir plus largement

Il serait dommage d'attendre l’Arlésienne loi “Patrimoines” annoncée depuis 2012 dont l'examen, a été à de nombreuses reprises reporté. Elle envisage la création de “cités historiques” et pourrait intégrer ces secteurs patrimoniaux d'exception. Car le problème est là: des projets de construction sont régulièrement évoqués dans certains secteurs très prisés de notre Ville (jardin des Plantes, Bollée notamment) pour lesquels les outils de protection manquent.

En attendant l'intervention du législateur, il revient à notre Ville d'anticiper et de définir (loi “Patrimoines” ou pas) les secteurs lui semblant dignes de protection et de valorisation. Une aire de valorisation du patrimoine (AVAP ancienne ZPPAUP) aurait déjà pu être mise en œuvre. On en parle depuis longtemps…

Cette révision est donc une première étape mais la Ville du Mans doit être encore plus volontaire dans les prochaines années et progresser en matière de protection du patrimoine. Il le mérite ! ​

Commenter cet article