74ème anniversaire de l'Appel du 18 juin 1940. Le gaullisme: un système de valeurs intemporelles, une boussole

Publié le par le blog d'Anne BEAUCHEF

 

 

Comme chaque année, demain je me rendrai au Mans à la commémoration de l'Appel du 18 juin 1940 par fidélité au général de Gaulle.

 

Dire en 2014 que l'on est gaulliste alors que l’on n’a pas connu le général, peut certes paraître étrange. Pourtant, c’est mon cas ! Lorsque je me suis engagée en politique, c’est tout naturellement vers le parti gaulliste, le RPR, que je me suis tournée.
Chaque anniversaire, chaque commémoration est une occasion de rappeler l’actualité de ce message.

 

Etre gaulliste en 2014, c’est simplement considérer que l’ héritage du général de Gaulle est d’actualité. C’est ce en quoi je crois.

 

Le gaullisme: un système de valeurs intemporelles

Aujourd’hui, la question n’est bien sûr pas  de s’interroger sur ce que le général aurait fait à notre place dans la France de 2014, mais d’agir en fonction d’un système de valeurs intemporelles. Quelles sont ces valeurs?

 

Tout d’abord, le gaullisme c’est l’attachement profond à la France. Loin des nationalismes obscurs, le gaullisme est un patriotisme éclairé : la France est un pays libre et indépendant, fier de ses valeurs. A l’heure de la mondialisation qui tend à nous faire perdre nos repères, le gaullisme est utile. Spécialement aussi au moment où notre Pays est frappé par une crise économique, politique et morale.

 

Le gaullisme c’est le courage, l’intégrité politiques et le dévouement. Valeurs qu’a incarnées l’homme du 18 juin 40. Son désintéressement fut exemplaire tout au long de sa vie.


Le gaullisme c’est croire en l’Etat. Un Etat pragmatique qui s’adapte à de nouveaux défis, un Etat qui réforme. L’héritage du Général de Gaulle, c’est la dimension sociale de l’action politique.


Je suis gaulliste aussi parce que la logique du général de Gaulle a toujours été d’accompagner et d’anticiper les évolutions de la société, de servir l’intérêt général en n’étant pas prisonnier des idéologies. Le gaullisme c’est le refus des dogmatismes politiques, ceux qui ont ébranlé tout le vingtième siècle comme le marxisme et le nazisme.

 

Le gaullisme est vivant

Le gaullisme est aujourd’hui une référence. Il est un état d'esprit, une philosophie politique. Il est donc plus que jamais d’actualité dans une société souvent en manque de boussole !


  On le voit beaucoup de leçons sont à retenir. En 2014, le gaullisme  n’est donc pas une nostalgie, le gaullisme est bien vivant.

 

Pour cette raison, j'en défendrai toujours la pertinence en particulier dans les débats qui s'annoncent au sein de l'UMP dans les prochains mois. Mettons ces valeurs au coeur de notre projet politique!

 

 

 

 

 

NB: je vous recommande ce document de l'INA relatant le voyage du général de Gaulle en Sarthe en mai 1965. Images émouvantes et sympathiques !

http://fresques.ina.fr/de-gaulle/fiche-media/Gaulle00244/voyage-en-sarthe.html

 

 

 

Commenter cet article