Au Mans, les différences idéologiques plus fortes que l'intérêt général

Publié le par le blog d'Anne BEAUCHEF

Je porte à votre connaissance le texte que je viens d'adresser à la presse en réaction à la cacophonie actuelle, existant au sein de la majorité municipale, sur le dossier de la lutte contre l'insécurité. Cacophonie sur fond de différences idéologiques devenues aujourd'hui  si fortes qu'elles priment sur l'intérêt général.
Réaction
Depuis quelques mois, les sujets de discorde ne manquent pas au sein de la majorité municipale:  Le Mans FC, cumul des mandats, maison des loups, aides publiques à l'entreprise ACI... 
 

 La dernière en date: la vidéosurveillance. La cacophonie actuelle sur ce dossier est le fruit de différences idéologiques réelles qui jusqu'ici étaient à peu près étouffées. L'attelage disparate entre extrême gauche, habillée de rouge ou de vert, et le Parti socialiste ne tient plus. En matière de lutte contre l'insécurité, une partie de la majorité a le pied sur le frein, l'autre sur l'accélérateur. A essayer de convaincre une minorité, qui par principe, est contre la vidéosurveillance, le maire a perdu des années au détriment des manceaux.

Au final, c'est l'ensemble de la majorité qui est responsable de cette situation.  A force de devoir gérer ses contradictions internes, elle n'avance pas et est incapable de gérer un dossier majeur nécessitant réponse pragmatique et mise en oeuvre rapide.

Les vieilles lunes idéologiques priment sur le réalisme nécessaire en matière de lutte contre l'insécurité. Ce sont les manceaux qui en subissent les conséquences.

 
L'insécurité est importante, inquiète les Manceaux. Elle oblige les élus à être unis ! Au lieu de celà, au Mans on assiste à l'affligeant spectacle de la division où l'idéologie est toujours plus forte que le concret.

 Les manceaux n'ont pas à être les otages  de ces comportements si proches de ceux auxquels nous assistons au niveau national...


Commenter cet article