Discours de politique générale: un discours raté, pas à la hauteur des enjeux

Publié le par le blog d'Anne BEAUCHEF

Le discours prononcé par Manuel Valls cet après-midi à l'Assemblée nationale est un discours raté, déconnecté des préoccupations et attentes des Français.

 

Ce discours a, pendant les 15ères minutes, pris la forme d'un réquisitoire contre la politique menée depuis 22 mois par Jean-Marc Ayrault et François Hollande. Hélas, cet exercice de lucidité n'a pas été suivi de propositions à la hauteur des attentes exprimées lors des municipales par les Français.

 

Pire de nouvelles inquiétudes ont vu le jour:

 

-Pas de baisse d'impôts en 2014 alors que les Français sont assommés et l'ont exprimé très fort

-Aucune proposition pour relancer la dynamique de création d'emplois et de richesses

-Une nouvelle baisse des dotations d'Etat aux collectivités locales alors qu'elles sont déjà asphysiées (10 milliards d'euros entre 2015 et 2017)

-Un chamboulement territorial incohérent (rétablissement de la clause de compétence générale supprimée il y a 3 mois, suppression des départements alors que la carte cantonale vient d'être révisée!)

 

 

Sans compter, qu'à 7 semaines, des élections européennes, l'Europe est LA grande oubliée de ce discours ! Pas un mot sur cette échéance si importante.

 

Décidément 22 mois après l'élection de François Hollande, le cap est toujours aussi peu clair et les orientations inadaptées.

Commenter cet article