Embellissement de la Percée centrale : effet d’annonce et opportunisme

Publié le par le blog d'Anne BEAUCHEF

Ce matin la presse locale relatait dans ses colonnes le nouveau projet du Maire du Mans en faveur de la rénovation de la percée centrale.   Si l’idée de l'embellir est une idée à laquelle on peut facilement adhérer, la méthode employée depuis 10 ans par la municipalité mancelle est très discutable. Les moyens pour y parvenir, inadaptés.
 
En 2004, un projet intéressant sur les façades a été présenté par un architecte sarthois dont les séduisantes propositions redonnaient à cette cicatrice de l’hyper-centre une physionomie beaucoup plus flatteuse. Malheureusement, la Ville du Mans et Le Mans Métropole se sont réfugiées derrière ce projet pour ne rien faire. Elles n’ont jamais envisagé l’opération « Percée centrale » de manière globale et se sont dispensées de toute réflexion urbaine d’envergure.
 
Une vision urbaine d'ensemble
A quoi bon travailler sur les façades d’un immeuble si les espaces publics à hauteur du regard des piétons (arcades, pieds d’immeubles) sont vieillissants et tristes ? La partie haute de l’avenue de Gaulle mérite que l’on s’intéresse aussi à elle. Tout comme les arcades de l’avenue Mitterrand. Et là c’est le rôle de la ville ! La 2ème ligne de tramway a certes partiellement permis des aménagements mais pas à la hauteur de l’enjeu de requalification des espaces publics de la Percée centrale. Je regrette le coup par coup et les effets d’annonce répétés dans ce dossier.
 
Si la volonté affichée par le Maire du Mans est réelle, la réflexion devra en parallèle porter sur l’amélioration des revêtements de sols, la réfection des trottoirs, les accès et circulation des piétons sous les arcades, l'éclairage public, la sécurité des piétons, les liaisons piétonnes, le traitement des contre-allées, les plantations, la signalétique, le mobilier urbain…Et si avant toute chose, la municipalité commençait tout simplement par intervenir là où elle en a la possibilité et les compétences ?
 
De plus, en parlant de la Percée centrale comme d’un  « symbole de la transition énergétique au Mans »,  le Maire a t’il mesuré, pour les Manceaux concernés, l’impact financier de ses annonces et de celles du gouvernement qu’il soutient ? Le projet de loi sur la transition énergétique prévoit l’obligation de rénovation thermique lors de tout ravalement de façade mais…sans volet financier pour les ménages.
 
Les arrières-pensées
En vérité, la réapparition de ce dossier me semble opportuniste. Le maire du Mans-Président-de-Le-Mans-Métropole-Candidat-au-Sénat ne serait-il pas obligé de parler écologie au moment où les élus EELV ne semblent pas encore souhaiter lui apporter leur soutien à sa candidature au Sénat?
 
Tout cela ressemble bel et bien à un nouvel effet d’annonce….

Commenter cet article