Evolution des impôts locaux au Mans

Publié le par le blog d'Anne BEAUCHEF


Le quotidien Ouest-France reprend aujourd'hui ma réaction à l'évolution de la pression fiscale au Mans. Je vous en transmets ci-après le contenu. 

 

 

 

Ce que l’on observe cette année encore c’est que la Ville du Mans est la ville de Sarthe,  parmi celles citées dans le tableau du quotidien (édition de dimanche 16 octobre 2011), où la taxe d’habitation est la plus élevée.

 

Pour la Gauche, il est inimaginable de ne pas augmenter les impôts. C’est irrésistible ! Chaque année c’est la même chose. Une pause aurait été la bienvenue.

 

Alors que la municipalité exige toujours plus du gouvernement en faveur du pouvoir d’achat, lorsqu’elle-même peut agir  au niveau local, elle ne le fait pas !

Au Mans, tout a augmenté. Au final, la facture s’alourdit en particulier pour les classes moyennes qui ne bénéficient pas de tous les abattements.

 

Lorsqu’on écoute les propositions de la Gauche au niveau national, on se dit que la pression fiscale n’est pas prête de ralentir tant au niveau local qu’au niveau national. Pas de quoi être rassurés !

 

Aujourd’hui je m’interroge : les recettes actuelles perçues par la Ville permettent-elles un développement des services aux manceaux ?

 

Non, Ils n’évoluent guère, on ronronne. La sécurité est toujours le parent pauvre de la politique municipale, tout comme la propreté. Et pendant ce temps là, Le Mans perd des habitants. Les raisons de ce déficit sont aussi à trouver dans les augmentations continues de la pression fiscale depuis 10 ans.

 

 

 

http://www.lemans.maville.com/actu/actudet_-Hausse-des-impots-locaux-les-elus-reagissent_fil-2017784-1812167_actu.Htm

 

 

Commenter cet article