Faire entrer nos musées dans le XXIème siècle

Publié le par le blog d'Anne BEAUCHEF

Le bilan de la politique culturelle de la majorité municipale en direction des musées manceaux est mauvais en 2013. Le Maine-Libre dans son édition du jour (12 janvier 2014) en dresse l'un des aspects: celui de la fréquentation.

Entre 2012 et 2013, les 4 musées du Mans ont perdu 16 000 visiteurs passant de 97 000 à 81 000.
Musée de Tessé: -10 000 visiteurs; Carré Plantagenêt -2 600 visiteurs; Musée Vert -6 000 visiteurs; Musée de la Reine Bérangère + 2000 visiteurs.

Cette désaffection des visiteurs individuels est l'illustration d'un déficit d'attractivité de nos musées. Les collections y sont pourtant intéressantes mais méritent que des efforts importants soient consacrés à leur mise en valeur.

Effort sur la muséographie, la scénographie, efforts sur la communication, efforts sur les tarifs. L'abandon de la gratuité le dimanche il y a quelques années avait été justifié par une nécessaire régulation de la fréquentation, à l'époque en constante évolution...

Effort de cohérence entre les politiques culturelle, archéologique et touristique. Une meilleure coordination donnerait des coups de pouce réciproques à ces politiques. En ce sens, je regrette que le Carré Plantagenêt n'ait pas bénéficié des fouilles archéologiques ayant eu lieu à ses pieds. Une anomalie que j'ai maintes fois dénoncée.

Efforts aussi en matière d'accueil d'expositions et d'oeuvres d'autres musées français. L'actuelle exposition d'art contemporain du Musée de Tessé "Montparnasse-St Germain des Prés" est remarquable.On rêverait que d'autres expos de cette qualité et richesse puisse être accueillie dans notre ville. Aujourd'hui, c'est encore trop rare. En particulier d'art contemporain.

Efforts enfin en matière de modernisation et condition d'accueil du public. De nouveaux outils (numériques, didactiques, signalétiques, réseaux sociaux...) doivent ainsi être mis en place permettant à nos musées d'entrer véritablement dans le XXIème siècle.

Pour celà des moyens financiers devront être débloqués, des partenariats locaux créés via le mécénat. Un plan "musées" pourrait ainsi être mis en œuvre.

Commenter cet article