Le Mans FC: ne pas ajouter de la pression à la pression...

Publié le par le blog d'Anne BEAUCHEF

L'avenir de Le Mans FC aura cette semaine encore été dans l'actualité mancelle: émission spéciale sur France Bleu Maine mardi, signature de la cession du club mercredi et ce soir match contre Guingamp.

 

Ce qui m'a surprise ces jours derniers c'est le changement de ton adopté par le Maire du Mans sur le dossier Le Mans FC.

 

Un problème avant tout financier

Jusqu'à maintenant, les performances de l'équipe n'avaient été que peu abordées. Le sujet étant financier, les performances sportives apparaissaient peu. J'appréciais cette manière de faire considérant avec d'autres, que la pression n'était pas à exercer sur nos sportifs.

 

Pourtant c'est à un ton différent et surprenant auquel très récemment nous avons assisté.

 

Ce fut d'ailleurs publiquement le cas, lors de l'émission spéciale organisée par France Bleu Maine et Le Maine-Libre sur ce sujet. Outre l'agacement manifeste du Maire du Mans pour les questions embarrassantes liées à sa "naïveté" sur le dossier, j'ai été surprise par ces quelques mots  "l'avenir du club est entre les pieds des joueurs".

 

Certes ! Mais les préserver des négociations de reprise, pour les laisser faire leur travail sur le terrain, était pourtant une préoccupation partagée.


 

Déplacer les responsabilités

Je regrette ce changement de ton qui annonce un changement de cap. Je regrette cette manière de faire, consistant à faire reposer l'avenir du club sur la seule motivation des joueurs. Ce n'est pas acceptable, ce n'est pas responsable. La vérité c'est que cette méthode a pour objectif de déplacer les responsabilités.

 

Le problème étant financier (un déficit de 14,6 millions d'euros), laissons notre équipe poursuivre le plus sereinement possible sa saison, encouragée par ses fidèles supporters.

 

On peut imaginer combien les turbulences actuelles peuvent pourtant affecter nos joueurs, alors, inutile de rajouter de la pression à la pression. 


  Allez Le Mans FC !

Commenter cet article