Le Mans FC : un sévère avertissement pour le Maire du Mans

Publié le par le blog d'Anne BEAUCHEF

images

L’appel formé par Le Mans FC de la décision de relégation administrative du Club a donc abouti favorablement. La mobilisation de tous depuis 15 jours a visiblement pesé ; elle est aujourd’hui à saluer !

 

Pourtant, au soulagement doit rapidement suivre la nécessaire remise en question ; en particulier pour le Maire du Mans gestionnaire de ce dossier pour la Ville. Les conséquences des déboires financiers du Club touchent le fonctionnement même du stade et donc tous ceux qui ont contribué à sa construction : les Manceaux.

 

Bien que sauvé in-extremis de la relégation en National, le Club est dans une situation périlleuse. Ayant fait preuve d’un grand excès de confiance et de déni de réalité, le Maire du Mans doit aujourd’hui apporter explications et solutions.

 

 

Excès de confiance tout d’abord lorsqu’il estimait être des oiseaux de mauvaise augure ceux qui, juste avant la décision de construire un nouveau stade, l’interrogeaient légitimement sur les risques financiers encourus par la Ville du Mans en cas relégation durable du club. Le Club était alors en L1.

 

Excès de confiance aussi lorsqu’il s’est refusé encore récemment à demander des comptes au Club considérant qu’il s’agit d’une entreprise privée.

 

Déni de réalité ensuite lorsqu’en dépit des réserves, des alertes exprimées de part et d’autre (élus, presse locale, manceaux), il a préféré se voiler la face entraînant les contribuables vers le gâchis que l’on connaît aujourd’hui.

 

Ce que je condamne dans ce dossier, c’est la gestion solitaire du dossier à laquelle s’est livré Jean-Claude Boulard.

 

La décision de cet après-midi nécessite d’urgence une remise à plat des relations entre le Club Le Mans-FC et la Ville du Mans. Il doit il y avoir un avant et un après.

 

Le lien de confiance qui semblait exister entre les fédérations sportives, le Club et les collectivités a été mis à mal par la décision de relégation administrative début juillet.

 

Ensuite, la Ville du Mans doit désormais avoir un droit de regard sur la politique financière du stade.

 

Les sommes engagées de part et d’autre, dont pour beaucoup issues d’argent public, exigent que la Ville du Mans soit informée ! Plus de 30 millions d’euros ont été déboursés par notre collectivité pour le Club.

 

Enfin, dans l’hypothèse où l’opacité persisterait, rien n’empêche la Ville du Mans de procéder elle-même à plus d’investigations. Visiblement elle s’était toujours refusée à le faire.

 

Après les heures difficiles du sauvetage, aujourd’hui, de nouveaux moments difficiles s’annoncent où le Maire du Mans devra rendre des comptes aux manceaux et s’expliquer sur sa gestion personnelle du dossier.

Commenter cet article