Publicité envahissante au Mans: des habitants qui ont raison d'être en colère

Publié le par le blog d'Anne BEAUCHEF

  photo-ML-27-06-12.jpg
En lisant l'article du Maine-Libre ce matin "publicité: des habitants en colère", je me disais que ces habitants avaient raison d'être en colère ! Je la partage.
Depuis quelques années, le long de nos routes, entrées de villes, sur nos avenues un meli-melo de publicités, de pancartes a fleuri. Leur assemblage disgracieux marque nos paysages et les dégrade.  Régulièrement, je le dénonce.
 
Comme si ce n’était pas suffisant, depuis février, une nouveau support envahit la ville du Mans : l’écran plasma. C'est cet écran qui fait, à juste titre, réagir les riverains. Après l’avenue Rhin et Danube, c’est au tour de l’avenue Bollée (aux 4 pentes) où 2 écrans-plasma sont à touche-touche sans compter un panneau Decaux à leurs pieds, un Plasma également au supermarché Beauregard.
 
Alors quoi faire ?
 
 
Dans ce domaine, les communes ont, elles aussi, leur rôle à jouer. La reconquête des paysages urbains doit devenir un objectif plus affirmé pour la municipalité mancelle.  

Pour cette raison, elle doit pouvoir engager une réflexion approfondie sur la question de l’implantation des enseignes et publicités sur notre territoire. Pour cette raison, je fais 2 propositions à la majorité mancelle :

1-la création de zones d’implantations publicitaires adaptées en fonction des secteurs. On peut ainsi créer des zones de publicité autorisée, des zones de publicité restreinte et de zones de publicité élargie.  


2-la rédaction d’un cahier des charges communautaire dont l’objectif serait la préservation de notre cadre de vie. Ainsi, les zones d’activités commerciales existantes et à venir devraient  pouvoir être traitées de la même manière que les nouveaux quartiers: dans une optique de respect de l’environnement. La question de la pollution visuelle et lumineuse doit également être posée.
 
 
L’extension des zones commerciales existantes, situées sur l’agglomération, doit nous conduire à agir rapidement.

Article "publicité: des habitants en colère"
à lire dans Le Maine-Libre du jour (27 juin 2012)

Commenter cet article