Défendre les droits des femmes n'est pas ringard !

Publié le par le blog d'Anne BEAUCHEF

photo-AB-site.jpg 

 

Le 8 mars : une journée pleine de sens


Si consacrer une journée à la femme peut paraître réducteur, au moins pendant ce temps là on parle de nous ! Articles, débats, émissions de télévision s’en font l’écho et abordent les sujets nous préoccupant : violences faites aux femmes, mutilations sexuelles,égalité salariale, parité, contraception, accès des femmes aux postes à responsabilité, le fameux plafond de verre, le poids des traditions…etc

Cette journée est utile, le combat est lui quotidien !

 

Depuis déjà 101 ans (!), le 8 mars est une journée entièrement dédiée aux femmes. Les Nations Unies ont officiellement proclamé le 8 mars comme journée internationale des femmes en 1975, partout, on célèbre les femmes.

 

Alors malgré quelques clichés, et parfois moquerie de ces messieurs, il est quand même bon, une fois par an, de faire une petite piqûre de rappel sur la condition des femmes dans le monde et d'évaluer le chemin qu'il reste à parcourir.

L’occasion de rendre hommage à celles qui se sont battues, souffrent malheureusement toujours ou subissent des inégalités... mais aussi à toutes celles qui se contentent d’être « des femmes du quotidien », et combinent toutes leurs vies en une seule.

C’est aussi parler de la précarité de ces femmes, que je reçois de plus en plus souvent en rendez-vous, qui après une séparation, se retrouvent seules avec leurs enfants et un salaire jusqu’alors d’appoint. Ces femmes qui sont prêtes à accepter quelques heures seulement par semaine en revenu principal…

La place des femmes, c’est aussi parler de la parité en politique où la loi a contribué à l’émergence de candidature, d’être élue aussi !

 

Au niveau local, j’observe pourtant une  régression en matière de mixité.  Au Mans, lorsqu'un poste de vice-présidence de la communauté urbaine doit être attribué après la disparition d'une élue, c'est un homme qui est proposé au vote de ses collègues...

 

Au Mans toujours, une commission municipale « droits des femmes » a récemment été créée à laquelle je suis heureuse d’appartenir. Pourtant les moyens financiers qui seront consacrés sont encore à définir. Le politique et les politiques publiques ont toute leur place dans l’engagement en faveur du droit des femmes.


 

Défendre le droit des femmes est loin d'être ringard !

 

 

Commenter cet article

Marry 11/03/2011 17:20


Bravo Anne sur un autre blog il y en a un qui s'est senti mouché .Faite ce que je dis mais ne faite pas ce que je fais .La preuve pour un éccolo affichage sauvage après la station total aux
Maillets .